Les Nouvelles

L`Académie Arabe des sciences, de la technologie et des transports maritimes a célébré la journée de remise des diplômes du college de langue et de communication de l`année 2019 à la Bibliotheca Alexandrina en présence de personnalités politiques, d`artis

Published: 2019-07-22 13:09:07 |

Le doyen du Collège, Dr Abeer Rafki, a déclaré que le collège avait été en mesure de changer les idées et les esprits des jeunes, qui sont désormais en mesure de prendre leurs responsabilités. Elle a ajouté que le marché du travail n’est ouvert que pour ceux qui sont efficaces dans leur pensée et qui ont une réelle créativité. D Abeer a également souligné que les diplômés sont maintenant responsables d`une pensée particulière et d`un rêve concrétisé dans leurs projets de fin d`études, qui varient entre les campagnes médiatiques et les documentaires. Sachant que les projets du département des langues consistaient en la traduction de 9 documentaires sur des questions humanitaires concernant la vie des réfugiés. Le président de l`Académie arabe des sciences, de la technologie et des transports maritimes, D. Ismail Abdel Ghaffar, a déclaré que l`Académie tenait toujours à son identité arabe, soulignant également à l`importance du secteur des médias dans l’entité arabe. D. Ismail a souligné que l`étude dans la nouvelle branche de l`académie à Al-Alamain débutera en septembre prochain et que les bâtiments des facultés s`achèveront sous peu, notamment le College de l`intelligence artificial qui attend l`approbation du Conseil suprême des universités. une autre section sera également ouverte à Sharjah (EAU) en septembre. L`Académie a rendu hommage à 20 personnalités de médias et à plusieurs journalistes, dont Sanaa Mansour, Mahmoud Mosalam, rédacteur en chef du journal Al-Watan, Emad El Dine Hussein, rédacteur en chef du journal el Shorouq, Yasmin Fakhry, chef du bureau du commissaire des Réfugiés, Bayoumi Fouad et les héros du film Al-Mamar Mohammed Faraj, Ahmed Rizk, le producteur Hisham Abdel Khaliq, Mohamed El Sharnoubi et le compositeur Amir Taemaa